Mon(Theatre).qc.ca, votre site de théâtre
Figurec
14 à 17 ans
Du 30 janvier au 3 février 2019
La vie de Luc, cet auteur fauché en mal d’inspiration et de reconnaissance, bascule lorsqu’il fait la rencontre d’un mystérieux personnage à l’emploi d’une puissante société secrète, Figurec. Depuis des siècles, cette firme se spécialise dans l’embauche de figurants qui transforment le quotidien des gens. Et si Figurec offrait à Luc la vie dont il rêve tant ? Le rêveur met alors le pied dans un engrenage périlleux dont il pourra difficilement s’échapper…

Avec cette adaptation, le Théâtre des 4 Coins nous convie à une plongée dans un thriller et utilise avec bonheur les codes du polar. Quatre comédiens nous tiennent en haleine en s’échangeant de nombreux rôles. Le décor minimaliste se transforme avec une incroyable rapidité pour nous transporter dans les divers lieux de cette aventure rocambolesque.

Luc est obsédé par son image. Il mesure sa réussite à l’admiration qu’il peut lire dans le regard des autres. Est-il le seul dans son cas ? À l’ère des réseaux sociaux, les possibilités de fausses représentations virtuelles se multiplient. On s’affiche sous notre meilleur jour et on ne montre que la partie la plus trépidante de son existence… en l’inventant parfois. Quelles peuvent être les conséquences de cette double vie ?


Texte : Klervi Thienpont et Jacinthe Parenteau (d’après le roman de Fabrice Caro, paru aux Éditions Gallimard)
Mise en scène : Olivier Normand
Interprétation : Philippe Robert, Olivier Normand, Klervi Thienpont et Jacinthe Parenteau


Crédits supplémentaires et autres informations

Décor : Véronique Bertrand
Costumes : Emilie Potvin
Musique et conception sonore : Mathieu Campagna
Lumières : Félix Bernier-Guimond

RENCONTRE AVEC LES ARTISTES (après la représentation de 15h) : dimanche 3 février 2019

TARIFS

Spectacles
réguliers

Spectacles intimes*

Trilogie d'une émigration (pour les 3 spectacles)

À LA CARTE 17,00 $ 20,00 $ 30,00 $
Abonnement 2 spectacles 15,00 $ 18,00 $ 24,00 $
Abonnement 3 spectacles et + 13,00 $ 18,00 $ 24,00 $

Tarif par personne par spectacle. Taxes en sus.
Frais d’administration inclus. Frais de 2 $ pour envoi des billets par la poste.

*Les spectacles intimes, parce qu’ils sont présentés devant un petit nombre de spectateurs installés sur la scène, vous font vivre une expérience de proximité avec les artistes. Places limitées.

COUSINS PHILOSOPHIQUES

Pour tous les spectacles s’adressant aux enfants de plus de 4 ans, une activité philosophique aura lieu après une des représentations familiales. Des microcellules de discussion seront animées par des médiateurs qui auront pour mandat de faire échanger les jeunes sur les thèmes du spectacle. Des activités et des jeux seront conçus en fonction du groupe d’âge des spectateurs. À la fin, tous les participants se regrouperont et un résumé des échanges sera partagé collectivement, parce que oui, on peut philosopher à tout âge !

GRATUIT

SPECTACLE
par ordre chronologique
DATE
après la représentation de 15 h
LA MÈRE TROLL Samedi 20 octobre 2018
PETITE SORCIÈRE (En solo) Dimanche 11 novembre 2018
PETITE SORCIÈRE (Quatuor) Samedi 10 novembre 2018
FIGUREC Dimanche 3 février 2019
MARCO BLEU Dimanche 17 février 2019
JE SUIS WILLIAM Dimanche 3 mars 2019
C’EST MA SŒUR ! Jeudi 7 mars 2019
(après la représentation de 10 h)
Vendredi 8 mars 2019
(après la représentation de 10 h)
Dimanche 17 mars 2019
EDGAR PAILLETTES Dimanche 24 mars 2019
CONTE DU SOLEIL Dimanche 7 avril 2019
26 LETTRES À DANSER Samedi 18 mai 2019

Durée 75 minutes

Production Théâtre des 4 Coins


______________________________________
Critique disponible
            
Critique

critique publiée en 2016

Pour briser l’ennui et la monotonie de son existence, Luc, jeune auteur de théâtre sans le sou, assiste à des services funéraires de parfaits inconnus. Un jour, sous une pluie abondante, il rencontre un drôle de type, nommé Bouvier, qui lui apprend par accident l’existence de Figurec, une puissante société qui loue d’innombrables figurants (qui se promènent dans les supermarchés, les mariages, les fêtes, les enterrements) sans que son existence soit connue du grand public. Rêvant d’une autre vie, Luc se fait prendre au jeu et tombe amoureux de Tanya, la figurante dont il loue les services pour briser l’image de célibataire endurci qu’il projette chez ses amis Claire et Julien, ainsi que chez sa famille. Mais son incapacité de payer lui crée de sacrés problèmes; du fait, l’homme gaffe à plusieurs reprises et ces faux pas menacent de révéler au grand jour l’existence de la compagnie.

Thriller comique, Figurec, troisième création de la compagnie Théâtre des 4 Coins (que l’on connaît grâce à son spectacle Le fantôme de Canterville, acclamé par le public et la critique), se veut une relecture libre du roman du même titre de Fabrice Caro. Klervi Thienpont et Jacinthe Parenteau, qui signent l’adaptation théâtrale, tentent ici d’aborder les faux semblants, les subterfuges de la fiction dans une réalité qui nous pèse, la commercialisation du rêve et les comportements des hommes et des femmes dans une société de plus en plus envahie par les réseaux sociaux, où « paraître » occupe une place plus importante qu’« être ». Pour y arriver, l’équipe use d’ailleurs d’une technique théâtrale adéquate, soit la mise en abyme : le théâtre au théâtre. Luc, le personnage principal, interprète sa vie dans une pièce qu’il a écrite, avec des comédiens engagés pour la représentation, tout en multipliant les apartés.

Qu’est-ce qui est vrai? Qu’est-ce qui est faux? Sommes-nous devant un témoignage ou une histoire inventée de toute pièce? Là réside peut-être l’intérêt principal de la pièce, qui, avec un malin plaisir, ne donne aucun indice pour démêler la « réalité » de la « fiction» des personnages. Malheureusement, dans son ensemble, la pièce laisse une certaine impression d’inachèvement. Plusieurs incongruités viennent miner la représentation : on pense notamment à l’identification des scènes faite par Luc durant la première partie, alors qu’il dit tout fort « acte 1, scène 2! », « scène 3! » etc., procédé qui sera abandonné en cours de route. L’acte 1 se termine avec l’enlèvement de Luc par Figurec; un événement sur lequel on ne reviendra jamais par la suite, comme si rien ne s’était passé. Si les références culturelles sont nombreuses et souvent amusantes, elles s’avèrent pourtant datées : notons, pour l’exemple, celle de la chanson sifflée par l’un des personnages, qui réfère à la trame sonore de Tuer Bill (Kill Bill, vol. 1); peu d’adolescents sauront trouver la référence. Actualiser celles-ci en plus de certaines expressions un peu vieillottes ne pourrait qu’aider la production.

La mise en scène plutôt dynamique d’Olivier Normand s’impose avec un minimum d’accessoires sur scène. La scénographie, signée Véronique Bertrand, se résume par deux bureaux de bois, de type « professeur d’école primaire », que l’on promène et renverse pour créer les multiples endroits visités – on passe rapidement d’une église à un bar, d’un salon de coiffure à un cimetière, en passant par la cuisine des parents de Luc. Pour une portabilité maximale, on s’arrange avec les moyens du bord; pour preuve, cette lampe de bureau typique au bras articulé qui s’improvise projecteur de fortune. Le jeu des comédiens Philippe Robert (Luc), Israël Gamache (Bouvier et Julien), Klervi Thienpont (Claire) et Jacinthe Parenteau (Tanya), flirtent davantage avec la comédie que le polar, octroyant à la pièce un ton parfois un peu juvénile ; par contre, ils savent capter l’intérêt des spectateurs, et ce, tout au long de la représentation.

À l’ère des fausses nouvelles qui pullulent – un effort est d’ailleurs fait ces temps-ci dans les écoles pour sensibiliser les jeunes à mieux cerner le vrai du faux – Figurec aurait pu creuser davantage les thèmes qu’elle soulève pour mieux faire ressortir les dangers et les pièges du mensonge et de la fausse représentation, tout en créant un réel thriller psychologique qui accrocherait totalement les adolescents. Ceci dit, la pièce n’en est qu’à ses premiers milles; parions qu’elle saura s’ajuster judicieusement au gré des représentations à venir.

01-12-2016
 

Maison Théâtre
245, rue Ontario Est
Billetterie : 514-288-7211

Facebook Twitter

Dates antérieures (entre autres)

Du 30 novembre au 2 décembre 2016 - Les Gros Becs