Complètement Cirque – Cabaret Yam! : Encore!

par | 10 juillet 2021

Alors qu’il pleut à torrents dehors en cette première soirée de Montréal Complètement Cirque et que le mois de juillet prend des allures automnales, c’est la chaleur guinéenne qui règne sous le chapiteau dressé à trois pas de la TOHU. Accueillis à bras ouverts par le maître de cérémonie Yamoussa Bangoura, au sourire étincelant, les spectateurs sont rapidement plongés dans une ambiance festive qui ne s’essouffle pas un instant pendant toute l’heure de la représentation.

Les Productions Kalabanté nous offrent avec Cabaret Yam! un spectacle énergique au plaisir aussi irrésistible que contagieux. Les artistes déploient leur dextérité en même temps qu’ils nous transmettent leur bonheur d’être là, avec nous. La musicalité exotique avec laquelle Yamoussa Bangoura, qui a donné son nom au cabaret, nous invite à la fête nous transporte d’ailleurs, loin de l’humidité froide de Montréal (du moins, au moment d’écrire ces lignes). Les cordes pincées de son instrument (une kora) font magiquement surgir le soleil africain. Bangoura manie les mots aussi bien que les notes de musique et les pas de danse : il se mêle aux performances des autres artistes avec naturel et simplicité, liant les tableaux dans un spectacle que l’on déguste numéro après numéro.

Crédit Carl Lessard

Si le premier, avec un unique cerceau rotatif, nous laisse sur notre faim, la suite du programme se révèle réjouissante. Bekka Rose, de la Colombie-Britannique, nous sert un numéro de jonglerie de quilles tout en douceur qui permet d’apprécier le travail de précision de l’artiste. Lorsqu’elle se met à jongler avec les pieds dans une série de mouvements gracieux, il y a de quoi impressionner! Au numéro suivant, trois acrobates enchaînent les pirouettes et les sauts, à toute vitesse et parfois presque au niveau du sol. Une démonstration de force brute qui fait monter l’excitation de la foule, déjà embarquée dans le mouvement et qui tape des pieds et des mains. Quand Sarah Louis-Jean, de Montréal, apparaît sur scène, royale et sensuelle, elle nous subjugue avec un numéro de boleadoras qu’elle exécute d’une main sûre. Le martèlement des billes de bois contre le plancher s’accélère et semble répondre au tambour dans un langage plein de défi et d’assurance.

Cabaret Yam! est une pure célébration, une fête de village où tous et toutes sont les bienvenus. C’est un moment de joie partagée, à l’abri de l’ambiance maussade et des pensées négatives, et qui donne envie de quitter sa chaise pour se joindre aux danseurs. Le cabaret se termine alors qu’il donne l’impression de pouvoir se poursuivre jusqu’au bout de la nuit, avec ses corps célébrant l’agilité et la force, ses rythmes de tambour et ses chansons à répondre. Encore!

Catégorie : Actualité Cirque Critiques Festival Montréal Complètement Cirque Musique Étiquettes : , , , , ,

A propos Daphné Bathalon

Diplômée de l’École supérieure de théâtre (baccalauréat en art dramatique, profil critique et dramaturgie), Daphné Bathalon a été mise en contact tout au long de ses études avec divers types de spectacles vivants. Elle a ainsi pu explorer plusieurs facettes de la représentation. Plus particulièrement intéressée par le théâtre pour enfants, le cirque, l’improvisation et tout objet théâtral explorant la richesse de langue française et des arts visuels, Daphné souffre également de ce qu’on pourrait appeler un appétit insatiable pour les créations éclatées et le théâtre shakespearien (aucun lien!). Critique pour MonThéâtre depuis 2008, Daphné a aussi publié quelques textes dans la revue Jeu. Depuis quelques années, sa couverture théâtrale pour MonThéâtre s’est étendue aux festivals de théâtre à Montréal et à l’étranger. Elle est devenue membre de l’Association des critiques de théâtre du Québec en 2011.