MonTheatre.qc.ca, votre site de thtre
11, 12*, 18, 19, 26 décembre 2010, 15h, supplémentaire 12 décembre 10h
*Rencontre avec les artistes
Matinées scolaires : 7 au 10, 14 au 17 et 21 décembre 2010, 9 h 30 et/ou 13 h 30
Copeaux de neigeCopeaux de neige
(dès 4 ans)
Texte, mise en scène et interprétation  : Louis-Philippe Paulhus

En cette veille de Noël, un sculpteur se met au travail pour terminer les dizaines de pantins qu’il doit livrer le soir même à un vieil homme. L’un des pantins réclame une dernière histoire. En utilisant tout ce dont il dispose autour de lui, le sculpteur raconte l’histoire de ce mystérieux vieillard venu du ciel qui protégea les enfants de son village.

En s’inspirant d’anciennes légendes sur Saint-Nicolas, Louis-Philippe Paulhus a créé cette fable où marionnettes et objets divers prennent vie devant nos yeux émerveillés. Les légendes des trois filles et des sacs d’or, des trois petits garçons et du boucher ainsi que la légende du renne au nez rouge ne forment plus qu’une seule et unique histoire. Un retour aux Gros Becs pour cette œuvre tant applaudie lors de son premier passage en 2007. La magie de Noël réinventée !

Conception visuelle et sonore : Marie-Pierre Simard, Dominic Anctil, Nancy Longchamp, Paul Kunigis, Joël Chabot, Zoé Dionne, Patrick Martel, Caroline Dupuis et Mélissa Tremblay

Photo du spectacle : Julie Blanche 

Durée du spectacle : environ 55 minutes

Production : Théâtre de Deux Mains (Montréal)

Les Gros Becs
1143, rue Saint-Jean
Billetterie : 418-522-7880 poste 1

___________________

Dates antérieures (entre autres)

Du 9 au 14 décembre 2007 - Gros Becs

Delicious
______________________________________
 Critique
Critique
Imprimer la critique

par Magali Paquin (2007)

La magie de Noël insuffle la vie à l’atelier d’un sculpteur dans «Copeaux de neige», une production du Théâtre de Deux mains qui engage bien les réjouissances du temps des Fêtes. Ce spectacle de marionnettes inspiré de la légende de Saint-Nicolas ainsi que d’anciens mythes germaniques présente à son jeune public la genèse fictive du Père Noël, de façon sympathique et sans prétention.

C’est principalement à Louis-Philippe Paulhus que l’on doit ce spectacle, lui qui signe le texte et la mise en scène tout en assurant en solo la manipulation et l’interprétation des marionnettes. Se glissant dans la peau d’un artisan conteur, il s’affaire autour d’un établi garni de petits personnages de bois auxquels il donne vie et voix. Le talent du créateur réside surtout dans son agilité à attribuer une personnalité aux pantins, sautant rapidement d’un petit héros à l’autre en modifiant avec habileté le timbre de sa voix. Outils de menuiserie et objets hétéroclites sont tour à tour utilisés pour illustrer les péripéties des personnages, un procédé sympathique qui ne renouvelle toutefois pas le genre. Certaines images sont cependant astucieuses et réussies, dont celle du traîneau du Père Noël et de ses rennes, qui arborent une forme pour le moins non conventionnelle. Les différents types de marionnettes affichent quant à elles une esthétique simple et épurée, mis à part Saint-Nicolas qui a tout d’un doux et généreux vieillard grâce aux soins prodigués par ses concepteurs. Quant au scénario, s’il est loin de surprendre, il possède toutefois le mérite de plonger son jeune auditoire dans l’ambiance de Noël en lui faisant découvrir une autre facette de la fête que celle liée aux avalanches de cadeaux qu’ils recevront bientôt. Car bien que ne se démarquant pas par son originalité, «Copeaux de neige» demeure une pièce charmante qui amusera assurément les petits impatients.

14-12-2007

Retour à l'accueil