MonTheatre.qc.ca, votre site de thtre
Samedi 21 et le dimanche 22 mai, à 9 h 30 et à 11 h
*rencontre avec les artistes
Matinées scolaires : jeudi 19 et le vendredi 20 mai à 9 h 15 et à 10 h 30
Le spectacle de l'arbre
(à partir de 2 ans, CPE-maternelle)
Idée originale : Nathalie Derome
Conception et mise en scène : Nathalie Derome, Amélie Dumoulin, Karine Sauvé
Avec : Nathalie Derome, Karine Sauvé, Pascale St-Jean

À la manière d’un herbier où chaque page est faite de sensations, le spectacle de l’arbre nous entraîne dans la fantaisie de trois femmes arbres, coiffées de chapeaux végétaux qui tricotent dans leur jardin coloré. Dans une ambiance rassurante et intimiste, tout en poésie, en musique et en objets, elles nous
invitent à célébrer et savourer le temps qui passe à la manière de l’arbre qui grandit et se déploie paisiblement.

Au rythme de douces comptines, ces femmes mi-fées, mi-arbres nous offrent des trésors d’imagination et de poésie. Un panier à linge, un xylophone, un bâton de pluie, des petites boules de laines sont autant de matières pour nous raconter le passage des saisons et de la vie.

Sous la direction de Nathalie Derome, la compagnie Des Mots d’la dynamite oeuvre dans le secteur des arts interdisciplinaires depuis 1988. Le spectacle de l’arbre est une première incursion dans l’univers des tout-petits.

Pour la création de ce spectacle, Nathalie Derome, artiste interdisciplinaire dont l’oeuvre se situe au carrefour du théâtre, des arts visuels et de la musique, a réuni Amélie Dumoulin, fortement marquée par la question de l’altérité, tant dans son travail auprès d’artistes handicapés que dans son travail de dramaturge et Karine Sauvé, marionnettiste qui privilégie un théâtre d’images qui part de la matière, des objets et du corps.

Éclairages : Catherine Tousignant
Scénographie et conseils à la création : Mélanie Charest
Conseils au chant et au rythme : Kathy Kennedy, Nicolas Letarte
Costumes : Geneviève Dumontier

Durée du spectacle : environ 35 minutes

Production : Le Carrousel, compagnie de théâtre (Montréal)

Les Gros Becs
1143, rue Saint-Jean
Billetterie : 418-522-7880 poste 1

________________

Autres dates

Maison Théâtre du 26 avril au 15 mai 2011

Delicious
______________________________________
 Critique
Critique
Imprimer la critique

par David Lefebvre

La compagnie Des mots d'la dynamite, qui célébrait récemment ses 20 ans, propose pour la toute première fois une création originale pour les tout-petits d'un an et demi à cinq ans, intitulé Le spectacle de l'arbre. Après l'adaptation de Solo low tech pour les 7 à 12 ans, la directrice de la compagnie et créatrice hors-norme, Nathalie Derome, a eu envie de pousser ses recherches et de connecter avec ce type de public. Selon ses dires, elle pouvait ainsi explorer davantage le jeu performatif et la spontanéité. Testée en garderie, devant des groupes, puis présentée lors du festival Petits bonheurs en 2009, la pièce crée une rencontre simple et poétique entre les interprètes et le public, grâce à une mise en scène douce, à l'esthétique visuelle tout aussi soignée que naïve. Une création qui laisse beaucoup plus de place à la forme qu'à la narration ; aucune histoire linéaire, ce sont plutôt des fragments, de petites scènes en mouvement. 

Trame de fond, un vieux chêne de 100 ans, qu'une petite petite fille vient voir avec son grand grand-père. Un arbre qui a poussé, grandi. Puis les saisons viennent et vont, repère tangible du temps qui passe. Les deux interprètes et conceptrices, Nathalie Derome et Karine Sauvé, accompagnées de Pascale St-Jean, tissent la toile de l'automne et de l'hiver. Dans une scénographie rudimentaire, entourées de plusieurs accessoires-instruments, ces trois fées des bois enchantent l'oreille du public dès son arrivée, grâce à des chants harmonieux. C'est par la musique et les sons que les trois interprètes entrent réellement en contact avec l'auditoire, par des comptines, des chants d'oiseaux, le vent dans les branches d'un arbre qui se matérialise devant nos yeux, un tronc à six branches-bras, qui perd ses feuilles et qui voit la blanche neige le recouvrir. Oeuvre très maternelle, l'arbre ici est une métaphore de l'homme qui vit, qui se tient droit, fier et digne. Et qui grandira toujours, comme l'enfant.

La première partie du spectacle peine légèrement à accrocher les plus petits, ceux-ci n'étant pas interpellés directement, plongés dans la pénombre. Les différents tableaux sont simples, mais évocateurs. Les rires fusent et l'attention est gagnée lorsque le printemps arrive enfin. Tapis de verdure, petits moutons, ballade en voiture, la poésie fait place à un côté plus ludique ou plus comique. Les cordes à linge se déploient, avec des nuages, des couches et des vêtements aux trous évoquant fenêtres et ville. La ruelle s'anime et la nuit tombe. Mais le jour revient, ainsi que l'été, pour se terminer avec l'arrivée des paniers qui regorgent de petits fruits, un souvenir que les enfants peuvent rapporter avec eux.

Adaptation aux saisons, craintes, éblouissement, angoisse, émerveillement ; c'est avec inventivité et tendresse que Le spectacle de l'arbre berce petits et grands.

30-04-2011

Retour à l'accueil