Théâtre 2014, les suggestions d’Olivier

par | 28 décembre 2013

Déjà 2013 qui se termine… Néanmoins, les collaborateurs de MonTheatre sont impatients de découvrir ce que le théâtre en 2014 leur réservera. Voici les tops de quelques membres de l’équipe. Bonne lecture !

par Olivier Dumas

Marie Tudor au Théâtre Denise-Pelletier du 15 janvier au 12 février 2014

« À l’homme qui créera ce drame il faudra deux qualités : conscience et génie ». Victor Hugo écrivait cet avertissement dans la préface de sa pièce Marie Tudor, en 1833. Trop tôt encore pour parler de génie (attendons une ou deux décennies!), Claude Poissant a démontré ces dernières années une grande cohérence et certes beaucoup de conscience dans son exploration des œuvres, surtout contemporaines. Parallèlement, parmi ses relectures du répertoire plus classique, il a émerveillé un critique redoutable comme Robert Lévesque avec sa relecture du Prince travesti de Marivaux au début des années 1990. Sous sa gouverne, Julie Breton (brillante dans le Huis clos au TNM en 2010) et ses partenaires sauront certainement rendre tous les formidables éclats psychologiques et questions identitaires qui grondent sous l’illustre plume hugolienne.
http://www.montheatre.qc.ca/archives/03-denise-pelletier/2014/tudor.html

Moi, Feuerbach au Théâtre Prospero du 21 janvier au 8 février 2014

Moi, Feuerbach - Crédit photo Josée Boulais

Moi, Feuerbach – Crédit photo Josée Boulais

« Le théâtre est un art impur et c’est dans cette impureté que réside sa force vitale », écrivait le dramaturge allemand Tankred Dorst lors de la Journée mondiale du théâtre en 2003. Le manifeste, qui peut être lu au http://www.world-theatre-day.org/picts/WTD_Dorst_2003_fr.pdf, donne un aperçu de la pensée de cet auteur peu présent, pour ne pas dire quasi absent des scènes québécoises. Sous la gouverne du metteur en scène Téo Spychalski, la reprise de cette production de 1995 annonce des moments vertigineux avec, entre autres, Gabriel Arcand, louangé récemment pour son rôle dans le film Le Dématèlement.  Le tandem nous avait offert Le professionnel de Dusan Kovacevic, une très forte pièce au même théâtre à l’hiver 2005.
http://www.montheatre.qc.ca/archives/10-prospero-laveillee/2014/moi.html

T’en souviens-tu Pauline? à L’Espace Libre du 10 au 19 avril 2014

IMG_WEB_shows_v112Brillantissime artiste, Pauline Julien aura embrassé plusieurs importantes causes marquantes comme l’indépendance du Québec, le féminisme et le droit à l’avortement durant sa vie. Mais c’est également une créatrice qui a porté avec toute « son âme la tendresse » et toute sa fougue les mots de dramaturges sur disque et sur scène : Berthold Brecht, Pier Paolo Pasolini, Boris Vian, Michel Tremblay, Réjean Ducharme, Jean-Claude Germain, Denise Boucher. Elle a également foulé les planches dans Rivage à l’abandon d’Heiner Müller. Le Théâtre AcharnéE, en coproduction avec Rouge-Gorge, saura-t-il nous secouer avec une substance aussi féconde sur notre héritage collectif et sur notre mémoire sans cesse à alimenter de pulsions, de vies et d’humanité?
http://www.montheatre.qc.ca/archives/05-espacelibre/2014/pauline.html

Catégorie : À venir Théâtre Étiquettes : , , , , , , , , , ,

A propos Olivier Dumas

Entre la ferveur, la curiosité et l’interrogation, Olivier Dumas veut toujours porter un regard empreint de passion, ludique ou engagé, sur cet art qualifié trop souvent d’éphémère. Il suit le théâtre depuis l’âge de douze ans, il a maintenant presque le triple. C’est en 2004 qu’il prend la parole à CHOQ.FM et la plume au Montréal Campus pour témoigner de son amour indéfectible pour les arts de la scène. À MonTheatre.qc.ca, il souhaite poursuivre son désir de s’émouvoir, de critiquer sans complaisance et d’approfondir l’un des derniers lieux susceptibles d’extirper l’humain de ses certitudes, de ses zones de confort. Journaliste, recherchiste, futur archiviste et bête curieuse de tout, Olivier croit au pouvoir rédempteur de l’art dans une société trop souvent dégueulasse pour les âmes sensibles.