Porte Parole en résidence à ESPACE GO

par | 16 août 2017

Maquette de l’arrière du Théâtre ESPACE GO, sur la rue Clark (Crédit : Les Architectes FABG)

(extraits du communiqué)

Après 17 ans d’existence, les Productions Porte Parole ont annoncé qu’ils s’installeront au Théâtre ESPACE GO à titre de compagnie en résidence. L’équipe se dit ravie de la perspective de cohabiter avec celles d’ESPACE GO et d’UBU et de profiter de nouveaux espaces de bureau et de création.

« C’est une chance extraordinaire pour Porte Parole de se joindre à ESPACE GO. ESPACE GO occupe une place importante dans la diffusion et la création du théâtre et de la dramaturgie d’avant-garde. Ce sont ces affinités communes qui pousseront nos textes et nos productions plus loin et permettront à Porte Parole d’accomplir de nouveaux défis », a affirmé Annabel Soutar, directrice artistique des Productions Porte Parole.

Fondée à Montréal, Porte Parole crée et produit des pièces de théâtre documentaire qui traitent de la réalité contemporaine québécoise et canadienne. Joueur important sur la scène anglophone et francophone, Porte Parole invite, à travers ses pièces, le public à s’engager dans des questions d’actualité comme les OGM, l’intégration des immigrants, la gestion environnementale de l’eau douce, le profilage racial, l’hydroélectricité et d’autres enjeux sociaux et environnementaux.

Dès juillet 2018, Porte Parole intégrera ses nouveaux bureaux au Théâtre ESPACE GO. Ce partage de lieux permettra notamment à Porte Parole de pousser plus loin ses recherches théâtrales en côtoyant des compagnies avant-gardistes qui sont à l’affût du théâtre contemporain. Porte Parole se réjouit d’avoir accès à de nouveaux espaces de répétition et au futur laboratoire technologique dédié à la recherche multimédia. Ce laboratoire permettra, entre autres, la prochaine grande aventure de Porte Parole : la transformation numérique de certaines de ses pièces documentaires en baladodiffusions.

La programmation 2017-2018 de Porte Parole inclut :
– la reprise de Seeds au Neptune Theatre à Halifax (Annabel Soutar relate le conflit juridique opposant la multinationale Monsanto au fermier de Saskatchewan Percy Schmeiser) ;
– la tournée québécoise de J’aime Hydro (Christine Beaulieu expose les enjeux d’Hydro-Québec) ;
– la reprise de Fredy à La Licorne, à l’Usine C et dans des Maisons de la culture à travers Montréal (Annabel Soutar revient sur les événements entourant la mort tragique de Fredy Villanueva, jeune Canadien originaire du Honduras abattu par un policier à Montréal-Nord en 2008).

Catégorie : Actualité Étiquettes : , , ,

A propos David Lefebvre

Titulaire d'un DEC en communications, Art et technologie des médias, du Cégep de Jonquière et d'un certificat en communications de l'UQAM, David Lefebvre s'intéresse au théâtre petit à petit grâce à des critiques qu'il doit effectuer pour Planète Montréal, l'émission du retour à la maison de Radio Centre-Ville dont il fut l'animateur du mercredi durant près d'un an et demi. Il fonde, en juillet 2002, MonTheatre.qc.ca, ne trouvant pas de site rassembleur sur le Web. Depuis février 2003, il est membre de l'Association des critiques de théâtre du Québec et a été, pour les années 2007 et 2008, le secrétaire de l'AQCT, puis depuis 2017, vice-président de l'association. Depuis la saison 2015-2016, il est collaborateur de l'émission radiophonique Les enfants du paradis, animée par Robert Boisclair à CKRL, le lundi entre 17h30 et 18h30. David est le fondateur, concepteur, directeur, webmestre, rédacteur en chef, journaliste et critique de MonTheatre.qc.ca.