Saison 2 – Épisode 2 – Jocelyn Sioui

par | 27 septembre 2018

«J’ai toujours autant de fun»

Jocelyn Sioui, crédit photo Alain St-Onge

Directeur artistique et cofondateur du «band de théâtre» Belzébrute, l’homme de théâtre et ami Jocelyn Sioui n’est jamais tombé dans la facilité ou dans le minimaliste ; on contraire, il s’efforce de créer sans limite, dans le plaisir, de faire ce qu’il a envie de faire. Durant ce touchant entretien, Jocelyn parle des spectacles de sa compagnie, de ses inspirations, des nombreuses références au cinéma. «Mon fun est de plonger dans ce que les gens connaissent, mais de les surprendre». Avec les années, certains spectacles deviennent par contre plus difficiles à porter, dont Manga, dû aux récentes réflexions sur l’appropriation culturelle. «Toute la fantaisie du spectacle est occultée par le problème de « on joue dans une culture qui n’est pas la nôtre »», dit-il.

En pleine mutation artistique, car «l’art n’est pas quelque chose de linéaire»,  Jocelyn nous parle de ses nouvelles «obsessions», de ses prochains projets plus près de lui, plus près de ses racines autochtones, dont un spectacle et un livre sur son grand oncle, Jules Sioui, activiste des années 50 supporté par les automatistes, qui fit une grève de la faim de plus de 70 jours. Une histoire occultée au fil des années, qu’il porte en lui et qu’il désire ardemment raconter.

De ce fait, on discute des traces qu’on laisse, sans que nous n’ayons d’emprises sur celles-ci. Puis de ses implications dans le théâtre autochtone, chez plusieurs jeunes en régions éloignées et chez les toxicomanes. De son bébé aussi, le OUF, présenté en même temps que le Festival de Casteliers. «Je voulais retrouver un esprit familial, communautaire», un sentiment terriblement présent qu’il découvre dans le domaine de la marionnettes. Pour preuve, le chalet du parc St-Viateur, envahi par les bénévoles chaque début mars lors du OUF et qui devient une «fourmilière de plaisir». Un événement qui dynamise littéralement la communauté de la marionnette, et qui prouve hors de tout doute l’effervescence de cet art fantastique.

Catégorie : Entracte Étiquettes : , , , , , , , , ,

A propos David Lefebvre

Titulaire d'un DEC en communications, Art et technologie des médias, du Cégep de Jonquière et d'un certificat en communications de l'UQAM, David Lefebvre s'intéresse au théâtre petit à petit grâce à des critiques qu'il doit effectuer pour Planète Montréal, l'émission du retour à la maison de Radio Centre-Ville dont il fut l'animateur du mercredi durant près d'un an et demi. Il fonde, en juillet 2002, MonTheatre.qc.ca, ne trouvant pas de site rassembleur sur le Web. Depuis février 2003, il est membre de l'Association des critiques de théâtre du Québec et a été, pour les années 2007 et 2008, le secrétaire de l'AQCT, puis depuis 2017, vice-président de l'association. Depuis la saison 2015-2016, il est collaborateur de l'émission radiophonique Les enfants du paradis, animée par Robert Boisclair à CKRL, le lundi entre 17h30 et 18h30. David est le fondateur, concepteur, directeur, webmestre, rédacteur en chef, journaliste et critique de MonTheatre.qc.ca.