Les trois jours de Casteliers 2014 : une programmation terriblement emballante!

par | 5 décembre 2013

par David Lefebvre

Louise Lapointe, la si charmante directrice de Casteliers – un organisme qui se voue corps et âme à la diffusion de la marionnette à Montréal -, dévoilait ce mercredi au Petit Outremont les grandes lignes de la programmation 2014 des prochains Trois jours de Casteliers, un festival qui fait le bonheur des petits et des grands, et ce, depuis maintenant neuf belles années. Des compagnies provenant d’Allemagne, du Danemark, de la France, de la Suisse, de l’Ontario et du Québec investiront les coins et racoins du Théâtre Outremont, de l’École Paul-Gérin-Lajoie d’Outremont, d’OBORO et du Théâtre Rouge du Conservatoire entre le 6 et 9 mars 2014. Neuf spectacles, soit cinq pour la famille et quatre pour les adultes, sont au programme.

Hôtel de Rive, crédit photo Helmut Pogerth

Hôtel de Rive, crédit photo Helmut Pogerth

POUR LES ADULTES

En spectacle d’ouverture, Casteliers frappe un grand coup avec Hôtel de rive, du Figuren Theater Tübigen, en coproduction avec la Compagnie Bagages de Sable et le Theater Stadelhofen. Le maître européen des marionnettes à fil, Frank Soehnle, viendra enchanter les adultes avec une création s’inspirant de trois poèmes de Giacometti.

Les Danois du Sofie Krog Teater proposeront leur spectacle The House, un suspense horrifiant se passant dans une maison de pompes funèbres.

Frank Meschkuleit, connu celui-là pour ces nombreuses apparitions à la télé et au cinéma, viendra présenter son plus récent spectacle, My Big Fat German Puppet Show, considéré par le Toronto Standard comme la « réponse de Meschkuleit aux Muppets, en format pour adulte averti ». Ça promet.

Rosépine, crédit photo Alexandre Nadeau

Rosépine, crédit photo Alexandre Nadeau

L’an dernier, Emmanuelle Calvé avait offert en format courte forme sa Emma femme marine, inspirée du conte inuit La femme squelette. Le public pourra voir la création complète au Théâtre Rouge du Conservatoire, produite par Danse-Cité. C’est d’ailleurs la première fois que la compagnie de danse montréalaise s’associe à Casteliers ; en espérant que cette collaboration soit fructueuse et se reproduise souvent au cours des prochaines années.

ET LES PETITS ?

Les petits chaperons rouges, crédit photo Michel Pinault

Les petits chaperons rouges, crédit photo Michel Pinault

Cinq spectacles attendent les enfants. Tout d’abord, mentionnons la visite de Gus, ce petit être étrange et mignon des Îles-de-la-Madeleine, et de sa créatrice Dominique Leroux, qui s’était d’ailleurs échoué quelques instants à l’Illusion Théâtre en mars 2013. Tenon Mortaise présentera Les petits chaperons rouges, un conte où des versions différentes de petites filles au manteau écarlate viendront imposer plusieurs versions du conte ancestral.  Marcelle Hudon et ses automates réagissant au son seront de retour chez OBORO avec Le pavillon des immortels heureux, alors que le Théâtre Les Amis de chiffon, du Saguenay, proposeront Rosépine, qui fut présenté en toute première mondiale il y a quelques jours à peine à Chicoutimi.

Bynocchio de Mergerac, crédit photo Jean Henry

Bynocchio de Mergerac, crédit photo Jean Henry

Les amis du Bouffou Théâtre, de France, (re)présenteront au public montréalais leur superbe Bynocchio de Mergerac, qui a su charmer les spectateurs d’ici en 2005 – c’est donc un superbe cadeau que le Casteliers nous offre, nous permettant ainsi de voir ou de revoir ce spectacle qui met en scène un petit pantin sans nez qui fera le tour du monde pour en trouver un à sa mesure.

Des courtes formes, une exposition photo sur les 40 ans du Théâtre de l’Oeil, différents ateliers, une classe de maître, un concert, un café-causerie, un film d’animation, des rencontres internationales et le retour du parcours-exposition Marionnettes en vitrines ! sont aussi à prévoir à l’agenda.

Ouf !

Tiens, parlant de ouf : voilà que le Festival fait un petit ! À grand festival, petit off ! Une immense surprise de ce côté que Mme Lapointe a annoncé bien humblement. Pour la toute première fois depuis la fondation du festival, un off (ou ouf, comme Louise Lapointe l’a appelé) se prépare, sous la gouverne de Jocelyn Sioui de Belzébrute. Sans budget, sans programmation et sans lieu fixés, ce off excite pourtant énormément.

Que le temps s’annonce long avant mars 2014 !

Les Trois Jours de Casteliers, du 6 au 9 mars 2014.