Dévoilement de la programmation de la 8e édition du Jamais Lu Québec

par | 14 novembre 2018

Source : Jamais Lu
Extraits du communiqué

Marianne Marceau, crédit Llamayon

Pour sa 8e édition, le Jamais Lu Québec fera résonner entre les murs du Périscope les mots de 14 auteurs et autrices autour d’une thématique volontairement insaisissable : l’indéfini. Pour l’occasion, 43 artistes professionnels seront présents pour vous faire découvrir les toutes dernières oeuvres des auteurs participants sous forme de lectures intégrales ou d’extraits.

En programmant les voix les plus actuelles et brûlantes d’inédits de la Capitale-Nationale, le Jamais Lu Québec vise à faire jaillir les questionnements qui habitent l’air du temps. Cette année, la directrice artistique du festival, Marianne Marceau, décèle dans les dix projets retenus l’envie commune de se renouveler, individuellement et collectivement.

JEUDI 6 DÉCEMBRE : UN COUP D’ENVOI ET DEUX LECTURES INTÉGRALES

18 H – Un coup d’envoi qui, surtout, ne définit pas l’indéfini : Pour ouvrir le festival, Marianne Marceau invite Mikaël Bergeron et Maryam Bessiri à réfléchir l’indéfini sans trop le nommer, mais plutôt en abordant la fascination et l’insécurité qu’il provoque. Mais soyez rassurés : la tournée de pizzas qui suivra sera, quant à elle, bien tangible !

19 H – Voir pour croire, de Marie-Ève Francoeur – lecture intégrale : Cette rigoureuse autrice de Trois-Rivières nous présente, après plusieurs années de travail dans le cadre d’une maîtrise en création littéraire parrainée par Larry Tremblay, le texte Voir pour croire, qu’elle qualifie d’un étrange mélange entre les univers de Nathalie Sarraute, Lars Von Trier et des Belles Histoires des pays d’en haut… Intriguant.

20 H 30 – Verglas, de Rosalie Cournoyer – lecture intégrale : Janvier 1998. La crise du verglas. Une maison plongée dans le noir. Rosalie Cournoyer nous livre un huis clos frissonnant dans lequel une fine couche de glace recouvre – en plus des fils électriques – les liens fragiles d’une famille en manque d’un peu de chaleur.

VENDREDI 7 DÉCEMBRE : UN TEXTE JEUNE PUBLIC SUR LE CONSENTEMENT

10 H – Princesse de personne, de Pascale Renaud-Hébert – lecture jeunesse : Le prince charmant ne viendra peut-être pas. Et s’il vient, est-ce qu’il doit réellement embrasser la princesse ? A-t-elle son mot à dire ? Qu’est-ce que le consentement, dans les contes de princesses ? Quel dénouement heureux, souhaitons-nous aux adolescent(e)s d’aujourd’hui ? Pascale Renaud-Hébert écrit ici une fable qui réinvente le dénouement des fables de princesses, à l’ère du #moiaussi. Une coproduction du Théâtre jeunesse Les Gros Becs et du Jamais Lu Québec, présentée au Périscope, qui s’adresse aux 12 ans et plus.

VENDREDI 7 DÉCEMBRE (LA SUITE) : LE CLASSIQUE ET ATTENDU ACCÉLÉRATEUR DE PARTICULES !

20 H – Cinq auteurs, cinq extraits de textes en construction :

Spaghetti, de Vincent Michaud : Préoccupée par la mort, une femme âgée décide de faire un legs à la postérité par le biais d’un vlog. Après mûre réflexion, c’est de sa sauce à spaghetti qu’elle veut faire don à l’humanité. Un texte qui mêle ludisme, web et sensibilité.

Food Club, de Samantha Clavet : Librement inspiré du très célèbre livre et film Fight Club, Samantha Clavet fait, avec son texte, la nuance entre la notion d’exister et de vivre. Et ce, en nous ramenant à l’un de nos besoins primaires : celui de manger.

Ce qui est invisible, de Jean-Denis Beaudoin : Le texte de Jean-Denis incarne en tous points la ligne éditoriale : il nous invite à tout être, à tout devenir, à tout dévoiler… Mais de cette liberté émane une inquiétude, une aura d’étrangeté qui qualifie si bien l’univers et la plume du jeune auteur.

Le Judas, de François Édouard Bernier : Un voyant observe, par l’oeil magique d’une porte, un non-voyant. Érotisme, pulsion, transgression… Un monologue mené par Maxime Robin, qui nous positionnera dans la peau du voyeur. Ou du non-voyant ?

Majorité – Conversations avec le futur, de Samuel Corbeil : Entre théâtre documentaire et science-fiction, Samuel Corbeil s’est entretenu avec des jeunes de 18 ans afin d’imaginer ce à quoi ils ressembleraient, en 2068. Ce texte invite le futur dans le présent avec un optimisme surprenant et plus que bienvenu.

SAMEDI 8 DÉCEMBRE : SOIRÉE ET PARTY DE CLÔTURE

20 H – La soirée de clôture C’qui est écrit dans l’rétroviseur : Olivier Arteau et Marianne Marceau ont demandé à quatre auteurs (Dominique Leclerc, Marianne Dansereau, Marc-Antoine Marceau et Samuel Matteau) de dresser le portrait de 4 individus dont la manière de vivre est plongée, d’une façon ou d’une autre, dans l’indéfini. Le hic, c’est que les auteurs n’ont accès qu’à un court extrait issu d’un entretien mené par les idéateurs, pour discerner l’unicité, l’indéfini, de ces êtres. C’est seulement lors de la soirée de clôture qu’ils se rencontreront. Ce sera l’heure de confronter le défini et l’indéfini, et de nuancer nos à priori.

21 H – Party de clôture
Pour souligner la fin du 8e Jamais Lu Québec, les festivaliers sont invités à prolonger le plaisir en venant faire la fête jusqu’aux petites heures du matin afin de faire vivre les mots un peu plus longtemps dans nos corps et dans nos têtes.

Autre activité – mercredi 5 décembre, 18 h, Maison de la littérature (40, rue Saint-Stanislas)

Fenêtre ouverte sur la classe de maître dirigée par Michel Marc Bouchard : Le Jamais Lu Québec a le plaisir d’offrir à une dizaine d’autrices et d’auteurs une classe de maître dirigée par Michel Marc Bouchard, qui abordera l’idée du pays imaginaire qui habite une pièce, et, surtout, de ce que ça demande pour le mettre au monde, ce pays. En fin de résidence, ils nous ouvrent leur laboratoire pour nous donner accès à leurs réflexions.

Tarifs
Lectures intégrales et jeune public : 13 $
Programme double du 6 décembre : 20 $
Accélérateur de particules : 13 $
Soirée de clôture : 15 $ durant la prévente / 18 $*
*La prévente se termine le 5 décembre, à 20h.

Passeport : 4 événements pour 44 $
Le passeport exclut le jeune public.

Gratuits :
Le coup d’envoi et la fenêtre ouverte sur la classe de maître.

Billetterie
Réservation : 418 529-2183
billetterie@theatreperiscope.qc.ca

Théâtre Périscope
2, rue Crémazie Est, Québec, QC G1R 2V2

Toute la programmation au JAMAISLU.COM

Catégorie : Actualité Étiquettes : , , , ,

A propos David Lefebvre

Titulaire d'un DEC en communications, Art et technologie des médias, du Cégep de Jonquière et d'un certificat en communications de l'UQAM, David Lefebvre s'intéresse au théâtre petit à petit grâce à des critiques qu'il doit effectuer pour Planète Montréal, l'émission du retour à la maison de Radio Centre-Ville dont il fut l'animateur du mercredi durant près d'un an et demi. Il fonde, en juillet 2002, MonTheatre.qc.ca, ne trouvant pas de site rassembleur sur le Web. Depuis février 2003, il est membre de l'Association des critiques de théâtre du Québec et a été, pour les années 2007 et 2008, le secrétaire de l'AQCT, puis depuis 2017, vice-président de l'association. Depuis la saison 2015-2016, il est collaborateur de l'émission radiophonique Les enfants du paradis, animée par Robert Boisclair à CKRL, le lundi entre 17h30 et 18h30. David est le fondateur, concepteur, directeur, webmestre, rédacteur en chef, journaliste et critique de MonTheatre.qc.ca.