Dévoilement de la 15e édition du Festival de Casteliers

par | 23 janvier 2020

Source : Casteliers
Extraits du communiqué
Notre page spéciale dédiée au festival à venir

En cette année anniversaire, le Festival de Casteliers accueillera de prestigieuses compagnies venues de Chine, de Finlande, de Belgique, de Grèce, de France, du Royaume-Uni, du Mexique ainsi que des marionnettistes de Vancouver et du Québec.

Cette année, 10 spectacles sont au programme pour cette 15e édition du Festival de Casteliers qui célèbre le 11e art. Aussi au programme, une soirée de courtes formes et une autre de courts métrages d’animation en stop motion.

En ouverture, quelques mois avant la sortie du film en prises réelles de Disney, les festivaliers pourront voir l’adaptation du conte traditionnel Mulan du Théâtre de marionnettes de Shanghai. Le spectacle sera présenté trois soirs au Théâtre Outremont et s’adresse à tousà partir de 5 ans. 

À l’autre bout du spectre, en fermeture de programme, le public pourra assister à la première de LoveStar, la plus récente création du Théâtre Incliné et du Théâtre de la Petite Marée. Librement inspiré du roman de l’Islandais Andri Snær Magnason, LoveStar raconte une histoire d’amour et de fin du monde à saveur futuriste (8 ans et +).

Trois spectacles, présentés pour la première fois au Canada, sont proposés aux adolescents et adultes.
Anywhere, du Théâtre de l’Entrouvert (France), raconte la métamorphose intérieure d’Œdipe, où Antigone, sa fille, interagit avec une marionnette de glace qui se transforme peu à peu en eau pour disparaître à l’état de brume (12 ans et +).
Terres invisibles de Livsmedlet (Finlande) questionne le traitement médiatique actuel du drame des migrants en jouant du rapport d’échelle entre le micro et le macro, utilisant les corps comme paysages pour des figurines miniatures, dont le parcours chaotique d’exil est filmé en direct avec des mini-caméras (13 ans et +).
Occa de l’anima, inspiré des univers de Beckett et de l’auteur mexicain Oscar de la Borbolla, joue la distorsion, le réarrangement et la recomposition du corps dans le but de repenser nos relations familiales. Le spectacle de la compagnie Zona de títeres (Mexique-Montréal) allie la marionnette, le chant, la musique électroacoustique et la vidéo en direct dans un dispositif scénographique nommé vidéocastel (15 ans et plus).

Anywhere, crédit Vincent Beaume

Pour toute la famille, plusieurs spectacles sont aussi offerts, dont Kazu dans la nuit (8 ans et +), version longue de la courte forme qui fut nommé coup de cœur du public au Festival de Casteliers 2019.
Ubus Théâtre sera sur place pour proposer Le Piano à Voile, qui défile tel un film musical ou une symphonie visuelle, animé de marionnettes, d’ombres et d’émotions (à partir de 7 ans).
Dans High Water, l’eau monte et des objets entrent en scène dans un aquarium qui devient le théâtre d’une épopée historique sur l’histoire des civilisations, remaniée avec des trucages à deux sous. Macromatter (Vancouver) démontre l’ingéniosité du théâtre d’objets dans une animation expérimentale colorée qui captivera les 5 ans et plus.

Une première au Casteliers, un spectacle interactif pour la petite enfance, soit de 3 mois à 3 ans. Le Théâtre de Spiegel (Belgique) propose avec CABAN, un espace de jeu douillet, meublé d’habitats imaginaires dans lesquels des musiciens jouent, chantent et se déplacent entre les modules, dessus, dessous, dedans !

Une soirée de courtes formes sera présenté, mettant en vedette Graceland du collectif Les Tables Tournantes (Montréal), Las Meninas du Dotted Line Theatre (Angleterre) et Hamster de Singe Diesel (France). Littérature, histoire de l’art et rock’n’roll sont au menu de cette soirée délirante où s’entremêlent l’humour et la déconstruction de légendes. 

Amateur.trices de cinéma et de marionnettes sont invités à voir Animations transatlantiques, une sélection des meilleurs courts métrages d’animation en stop motion du Québec et de l’Écosse, présentée en partenariat avec le Festival Stop Motion de Montréal et le Edinburgh Short Film Festival (pour adultes et adolescents, 13 ans et plus).

Plusieurs retours attendus : Marionnettes en vitrine, Café causerie, table ronde et des ateliers pour enfants.

Les festivités se poursuivront également au-delà de la semaine de relâche avec La rue des rêveries, une exposition de marionnettes articulées de Lucie Émard, présentée du 5 au 29 mars à la Galerie d’Outremont.

Programmation complète sur festival.casteliers.ca

Catégorie : Actualité Étiquettes : , ,

A propos David Lefebvre

Titulaire d'un DEC en communications, Art et technologie des médias, du Cégep de Jonquière et d'un certificat en communications de l'UQAM, David Lefebvre s'intéresse au théâtre petit à petit grâce à des critiques qu'il doit effectuer pour Planète Montréal, l'émission du retour à la maison de Radio Centre-Ville dont il fut l'animateur du mercredi durant près d'un an et demi. Il fonde, en juillet 2002, MonTheatre.qc.ca, ne trouvant pas de site rassembleur sur le Web. Depuis février 2003, il est membre de l'Association des critiques de théâtre du Québec et a été, pour les années 2007 et 2008, le secrétaire de l'AQCT, puis depuis 2017, vice-président de l'association. Depuis la saison 2015-2016, il est collaborateur de l'émission radiophonique Les enfants du paradis, animée par Robert Boisclair à CKRL, le lundi entre 17h30 et 18h30. David est le fondateur, concepteur, directeur, webmestre, rédacteur en chef, journaliste et critique de MonTheatre.qc.ca.