Demeurer vivant(e) : La Licorne dévoile 4 titres pour l’hiver 2021

par | 10 décembre 2020

Source : La Licorne

Au cours des derniers mois, plusieurs artistes ont investi les salles de La Licorne pour développer différents projets. Philippe Lambert, directeur artistique et général du lieu, en a tiré une programmation pour l’hiver 2021.

Les billets pour les pièces de 2021 ne sont pas en vente pour le moment. Ils le seront dès que le gouvernement annoncera la réouverture des salles de spectacle. Cependant, les chèques-cadeaux de La Licorne sont offerts en tout temps, sans date d’échéance.

PRODUCTION DE LA MANUFACTURE

Ulster American – Crédit Thanh Pham

C’est un texte de l’Irlandais David Ireland qui ouvrira la saison hivernale, avec ULSTER AMERICAN, dans une traduction de François Archambault et une mise en scène de Maxime Denommée. Cette comédie noire mettra en vedette Frédéric Blanchette, David Boutin et Lauren Hartley. On y suit une
dramaturge irlandaise montante, un acteur vedette d’Hollywood et un metteur en scène anglais qui se réunissent pour la création, à Londres, d’une pièce attendue. Mais leur première rencontre, à l’aube des répétitions, révèle des visions pour le moins divergentes sur les enjeux abordés dans la pièce. Du 12 janvier au 20 février 2021.

Le rendez-vous (raté) du public avec Guylaine Tremblay pourrait enfin avoir lieu : du 2 mars ou 10 avril, LES ÉTÉS SOUTERRAINS de Steve Gagnon prendra l’affiche de la grande salle. Le texte, mis en scène par Édith Patenaude, propose l’histoire d’une professeure de littérature qui s’envole
chaque été vers le Sud de la France pour retrouver ses amis et son amour de vacances.

CODIFFUSION

Du 12 au 30 avril, la Banquette arrière revient à La Licorne pour présenter le plus récent texte de Mathieu Gosselin, GROS GARS, PRISE DE PAROLE ANALOGIQUE. La mise en scène de ce solo, interprété par l’auteur, a été confiée à une collègue de longue date, Sophie Cadieux. Le gros gars, c’est le double fantasmé de l’auteur. C’est celui qui peine à avancer, immobilisé par sa paresse, mais en même temps, c’est la magnitude, l’homme de tous les combats, le champion de la compassion qui a le courage de se rêver autrement.

Après Marion fait maison (Vue sur la relève) et Gars (Théâtre d’Aujourd’hui), Marie-Ève Perron revient avec son troisième solo, DE TA FORCE DE VIVRE. La pièce aurait dû être présenté en octobre dernier ; elle occupera donc la Grande Licorne du 20 avril au 8 mai. Marie-Ève perd son père en 2017, au terme d’une longue maladie. À mi-chemin entre autofiction et documentaire, elle remonte sans pudeur au creux des souvenirs de cette traversée, afin de retrouver un sens qu’elle croyait perdu. Une production de Fille/de/personne.

www.theatrelalicorne.com

Catégorie : Actualité Étiquettes : , , , , , , , , , ,

A propos David Lefebvre

Titulaire d'un DEC en communications, Art et technologie des médias, du Cégep de Jonquière et d'un certificat en communications de l'UQAM, David Lefebvre s'intéresse au théâtre petit à petit grâce à des critiques qu'il doit effectuer pour Planète Montréal, l'émission du retour à la maison de Radio Centre-Ville dont il fut l'animateur du mercredi durant près d'un an et demi. Il fonde, en juillet 2002, MonTheatre.qc.ca, ne trouvant pas de site rassembleur sur le Web. Depuis février 2003, il est membre de l'Association des critiques de théâtre du Québec et a été, pour les années 2007 et 2008, le secrétaire de l'AQCT, puis depuis 2017, vice-président de l'association. Depuis la saison 2015-2016, il est collaborateur de l'émission radiophonique Les enfants du paradis, animée par Robert Boisclair à CKRL, le lundi entre 17h30 et 18h30. David est le fondateur, concepteur, directeur, webmestre, rédacteur en chef, journaliste et critique de MonTheatre.qc.ca.