Archives de l’auteur : Marie Pâris

L’éveil du printemps – Le Conservatoire dans le piège de la comédie musicale

Par Marie Pâris Dans l’Allemagne protestante de la fin du XXe siècle, un groupe d’adolescents enfermés dans la rigueur des éducations scolaire et parentale découvrent l’autre sexe, leur corps et leur désir. Adaptée de la pièce du dramaturge allemand Frank Wedekind, l’histoire est poignante et belle. Mais l’adaptation plus contemporaine en musique l’est beaucoup moins…… Lire la suite »

Lire la suite...

Dompteur : dans l’arène de l’improvisation

par Marie Pâris Le théâtre, c’est un sport. C’est vraiment ce qu’on se dit à regarder ces quatre acteurs improviser, bouger, s’arrêter, bouger, crier, réfléchir un quart de seconde, se relancer en scène, grimper, parler fort, parler tout bas… Pendant plus d’une heure, les comédiens-lions se démènent sous les consignes de Frédéric Barbusci, le «dompteur»… Lire la suite »

Lire la suite...

Entrevue avec Jaco Van Dormael pour «Cold Blood»

Par Marie Pâris Dans le cadre de la dixième édition du Festival Temps d’Images, le réalisateur belge Jaco Van Dormael proposera à l’Usine C le spectacle qu’il a créé avec la chorégraphe Michèle Anne de Mey. Ce ballet de nano-danse s’inscrit dans le même processus que Kiss and Cry, présenté il y a trois ans… Lire la suite »

Lire la suite...

“Stéphane et les voisins” au Conservatoire – point de vue de Marie Pâris

par Marie Pâris Avec cette pièce, onze élèves du Conservatoire d’art dramatique de Montréal plongent dans la comédie pour nous présenter un collage de Appelez-moi Stéphane et Les voisins, deux comédies absurdes des grandes figures du théâtre québécois Claude Meunier et Louis Saïa. Les étudiants ont été dirigés de main de maître par le metteur… Lire la suite »

Lire la suite...