Mon(Theatre).qc.ca, votre site de théâtre
Danses buissonnières 2018
Du 6 au 8 septembre 2018, 19h30, 9 septembre 16h

Une belle occasion de découvrir la nouvelle génération de chorégraphes dans une soirée détonante pour bien démarrer la saison. Un jury composé de Claudia Chan Tak, Camille Lacelle-Wilsey, Sébastien Provencher, Jessica Serli et Nathan Yaffe a choisi six jeunes artistes locaux parmi une vingtaine de candidats. Ce programme annuel offre à ces artistes l’opportunité de présenter une œuvre – souvent leur première – dans un cadre professionnel. Plus qu’un tremplin, c’est aussi pour eux une expérience globale de production et de diffusion au cours de laquelle nous les accompagnons dans toutes les étapes de travail. Chaque artiste bénéficie d’une résidence de création grâce à notre partenariat avec José Navas/Compagnie Flak


Première pièce - 10 minutes

Alejandro Sajgalik

N’importe où hors du monde

Chorégraphe, compositeur et interprète Alejandro Sajgalik
Œil extérieur Nate Yaffe
Concepteurs d’éclairage Sylvie Nobert, Lee Anholt

Danse rituelle pour réparer, à l’endroit de l’accroc, le tissu du temps. Descendant de sang agité, en exil permanent, je me revêts du poids de mes ancêtres: une frontière à mon mouvement, porteur d’une musique. La respiration est au rythme de la mémoire: l’accordéon se gonfle et dégonfle, le boléro est tiraillé entre masculin et féminin. Précédant une nouvelle naissance, mes fondations tremblent. Je me détache des identités-accessoires et renoue avec la vacuité. Comme un bon feu, je ne laisse aucune trace. Je sème mes racines dans l’impermanence, n’importe où hors du monde.

Photo : Alejandro Sajgalik - crédit Nick Bostick

 

Deuxième pièce, 10 minutes

Audrée Juteau (UQAM)

Poneyboyz

Chorégraphe et scénographe Audrée Juteau
Interprètes Guillaume Danielewski, David Emmanuel Jauniaux
Concepteurs d’éclairage Sylvie Nobert, Lee Anholt

Ferme la porte, pose tes clés sur la table, tes sabots dans ma crinière, ta cravache sur mes flancs, tes reins contre les miens. Poneyboyz, ce sont d’abord deux corps, deux individualités, reliés à travers la figure mythologique du centaure. Deux êtres en état de fusion constante qui s’attirent, s’amalgament, se rejettent au gré de leurs envies. Comment définir où débute la volonté de l’un et où s’arrête l’envie commune? La volonté individuelle devient-elle nécessairement dictature, ou est-elle imbriquée dans un jeu de domination et de soumission cyclique à résonance mythique?

 

Troisième pièce - 10 minutes

Jean Bui (UQAM) & Sydney McManus (OCAD)

1, 2, maybe 3

Chorégraphes et interprètes Jean Bui, Sydney McManus
Concepteurs d’éclairage Sylvie Nobert, Lee Anholt

Mesurer la banalité. Deux corps tentant une coexistence proximale. La convergence des formes à l’intérieur des vêtements rend leur appartenance confuse. Des complexités non-envisagées surgissent lorsque les plans deviennent tangibles. La superposition de décisions fait apparaître des contraintes. Ce qui devait être simple est en somme très compliqué.

 

Quatrième pièce - 10 minutes

Marika D. Lafond (UQAM)

Hystérie

Production Compagnie Danses Insoumises
Chorégraphe et interprète Marika D. Lafond
Interprètes Marie-Denise Bettez, Mattew Heli Brunel, Ariane Demers
Concepteurs d’éclairage Sylvie Nobert, Lee Anholt

Je viens de cet endroit où les femmes coulent et même se noient parfois dans une énergie désemparée. Doucement, elles s’y baignent d’abord en savourant le sentiment d’accomplissement. Dans la noirceur, elles ferment les yeux pour y laisser couler des larmes chargées des émotions de toutes ces autres femmes qui se sont cognées à cette frénésie. La charge mentale, un plafond de verre, un ordre dominant/dominé naturel dans les Écrits. Une illusion, une interprétation, un ressac de mon passé religieux qui a sans doute teinté mon développement de femme.

 

Cinquième pièce - 10 minutes

Pénélope Gromko (EDCM)

Mes désirs sont désordres

Chorégraphe et interprète Pénélope Gromko
Répétitrices Emmanuelle Bourassa-Beaudoin, Isabelle Poirier
Concepteurs d’éclairage Sylvie Nobert, Lee Anholt

«Sur les femmes qui, dans leurs maigres habits, n’affrontent pas seulement le froid,» a écrit Raimund Hoghe à propos du film La Plainte de l’impératrice de Pina Bausch. Imprégné de l’esthétique visuelle et d’un des thèmes principaux du long métrage bauschien, Mes désirs sont désordres est une crise identitaire provoquée par l’envie de s’émanciper des vieux stéréotypes entourant le statut de la femme qui restent présents dans le paradigme collectif malgré les luttes du dernier siècle. C’est le paroxysme d’une impasse psychique et un appel à un support imminent. La conscience et l’inconscience se bousculent pour laisser émerger un instinct maladroit, émotif et imprévisible.

 

Sixième pièce - 10 minutes

Alice Blanchet-Gavouyère (UQAM)

Flammèches

Chorégraphe Alice Blanchet-Gavouyère
Interprètes Maude Archambault-Wakil, Penélope Desjardins
Concepteur musical Jacob Cooper
Concepteurs d’éclairage Sylvie Nobert, Lee Anholt

Flammèches est une étude sur la friction et la proximité. Une joute amicale où les corps se nouent, se complètent et s’affrontent pour créer une unité résistante et infatigable. Flammèches se penche sur la solidarité dans la différence, sur la bataille idéologique et sur la volonté profonde de comprendre l’étranger. Les corps vecteurs de courage, de ténacité et d’entêtement se montrent aussi souples, adaptables et empathiques. Flammèches est une querelle oscillant entre acharnement et bienveillance, entre égoïsme et altruisme. Un peu de chacune de nos obstinations dans ces interrelations, faisant de nous des êtres contradictoires et incohérents, mais ô combien fidèles et curieux.



Crédits supplémentaires et autres informations

 

Durée 60 minutes

Tarifs
Régulier 29$
Réduit 21$*
Passe-danse automnale 125$ pour 7 spectacles
Forfait découverte 29$ pour 2 spectacles choisis

*Tarif réduit pour:

Rencontre avec les artistes et table de livres le 7 septembre

 

Tangente
Facebook    Youtube Vimeo  Instagram


______________________________________
 

Édifice WILDER
1435, rue De Bleury, Montréal
Place-des-Arts
Billetterie 514 525-1500 - achat par Internet sur la page officielle de Agora Danse