Mon(Theatre).qc.ca, votre site de théâtre
Le tigre bleu de l'Euphrate
Du 29 novembre au 7 décembre 2019
mardi et vendredi 19h, mercredi et jeudi 20h, samdi 16h

Babylone, 11 juin de l’an 323. Alexandre le Grand, agonisant, attend la mort. Il a trente-deux ans. Celui qui a conquis les mythiques Samarkand et Babylone, battu Darius le roi des Perses et fondé l’un des plus grands empires de la planète va s’éteindre. Avant de partir, il se lance dans un dernier combat : un monologue fiévreux sur l’humanité, la mort, la haine et l’amitié.

Il se confie à nous, hommes et femmes de tout temps aux prises avec l’ambition et l’appétit insatiable des triomphes. Sa plus puissante arme aura été le désir : celui des conquêtes militaires comme celui des batailles spirituelles.

Le souffle épique de la langue de Laurent Gaudé donne corps aux territoires infinis d’Alexandre, ceux de son intériorité comme ceux de ses conquêtes. Fort de ses succès précédents en 2017-2018 au Théâtre de Quat’Sous, ainsi qu’en 2018-2019 au Centre national des arts d’Ottawa, Le Tigre bleu de l’Euphrate revient sur nos planches pour sept représentations seulement.


Texte Laurent Gaudé
Mise en scène Denis Marleau
Avec Emmanuel Schwartz


Crédits supplémentaires et autres informations

Collaboration artistique et conception vidéo Stéphanie Jasmin
Assistance à la mise en scène Carol-Anne Bourgon Sicard
Scénographie Stéphanie Jasmin et Denis Marleau
Lumières Marc Parent
Costumes Linda Brunelle
Musique Philippe Brault
Maquillages et coiffures Angelo Barsetti
Assistance au décor Stéphane Longpré
Design sonore Julien Eclancher
Coordination et montage vidéo Pierre Laniel

TARIFS

Avant la première 27$* / 30$ (avec frais de service sur le site web)
En prévente jusqu’au soir de la première représentation de chacun des spectacles. Prix au guichet. 3$ supplémentaire par téléphone ou sur le web.

À compter de la première 37$* / 40$ (avec frais de service sur le site web)
2 pour 1 : 37$
Les samedis selon les disponibilités, el jour même au guichet

Groupe (10 et +) : Étudiants 21$, Adultes 24$

Abonnement complice : 3 spectacles ou + : 26$/spectacle

Des tarifs spéciaux sont disponibles, consultez le site du Quat'Sous

Les tarifs peuvent varier pour les spectacles en accueil, les supplémentaires, les événements spéciaux et les productions en extra à la saison

*Présentez-vous sur place et évitez les frais de service de 3 $.
** Prévente limitée pour les reprises : Le Tigre bleu de l’Euphrate et Hidden Paradise.

 

ACTIVITÉS PARALLÈLES

Salons de la découverte

Trois lundis soirs sont confiés à trois artistes du comité d’artistes associé•e•s du Quat’Sous, qui présenteront leurs coups de cœur, découvertes, interrogations, sous forme de lecture, de conférence ou encore d’échange avec le public. Au menu de la saison : la richesse infinie des pistes narratives dans les jeux vidéos avec Sarah Berthiaume (28 octobre 2019), les mystères infinis de la voûte céleste racontés par un astronome invité par Yann Pocreau (23 mars 2020), les surprises infinies de la création avec Mani Soleymanlou (4 mai 2020).

____

Les discussions

Découvrez les anecdotes, mystères et réflexions qui ont jalonné le parcours créatif du spectacle. Sympathiques et conviviales, ces discussions vous permettent de converser avec Olivier Kemeid et les artistes de la pièce à laquelle vous venez d’assister.

L’Énéide mardi 10 septembre 2019

Le ravissement mardi 29 octobre 2019

Éclipse mardi 28 janvier 2020

Courir l’Amérique mardi 10 mars 2020

À quelle heure on meurt? mardi 21 avril 2020

____

Librairie Gallimard éphémère

Pour une troisième saison, le Quat'Sous s'associe à la Librairie Gallimard en vous proposant une belle sélection d’œuvres littéraires en vente dans le hall du théâtre. Pour chacun des spectacles, découvrez une sélection personnalisée de romans, de livres d’art, d’essais et de pièces de théâtre.

____

Les penseurs nocturnes

Participez à une discussion chaleureuse, menée par le directeur artistique et ses invité•e•s. Après le spectacle, il vous accueille avec des spécialistes, philosophes et des professeur•e•s pour poursuivre la réflexion, explorer des angles inédits, faire jaillir des idées!

L’Énéide mardi 17 septembre 2019

Le ravissement mardi 5 novembre 2019

Éclipse mardi 4 février 2020

____

Les 5 à 7 du vendredi

Dans l’ambiance d’un 5 à 7 décontracté, célébrez la fin de la semaine et échangez avec artistes, ami•e•s et collègues à la bonne franquette. Et si l’esprit est vif et aiguisé, mais que le ventre est vide, l’équipe du Quat’Sous vous propose quelques gourmandises à grignoter.

Tous les vendredis, les soirs de représentations

____

L'heure du conte

Pour une onzième année, le Quat’Sous encourage la vie culturelle des familles! Pendant que vous assistez à la représentation dans la salle le samedi après-midi, vos enfants, petits-enfants, nièces ou neveux de 5 à 9 ans assistent à un spectacle de contes. Celui-ci est suivi d’une pause-collation et se termine par une activité d’arts plastiques.

Activité gratuite pour les enfants des spectateur•trice•s. Réservation requise.

L’Énéide samedi 28 septembre 2019 à 16 h
Sandrine Poirier-Allard

Le ravissement samedi 9 novembre 2019 à 16 h
Marie-Ève Milot

Éclipse samedi 8 février 2020 à 16 h
Nicolas Centeno

Courir l’Amérique samedi 21 mars 2020 à 16 h
Ariel Ifergan

____

L'Agora

La baladodiffusion du Théâtre de Quat’Sous
Pour la troisième saison, le Quat'Sous offre du contenu audio exclusif sur chacune de ses productions, spécialement conçu pour le public ! Animés par le directeur artistique Olivier Kemeid, les balados donnent lieu à de passionnants échanges entre artistes, professeur•e•s et spécialistes autour des thèmes abordés dans les spectacles.

L'Énéide
Dès le 3 septembre, le balado explorera l’œuvre d’Olivier Kemeid et discutera des récentes crises migratoires qui sévissent à l’international.

Le ravissement
Dès le 22 octobre, le balado reviendra sur ce texte impétueux d’Étienne Lepage et sur la force de son propos dans la société actuelle.

Éclipse
Dès le 21 janvier, le balado se transportera au cœur de la Californie des années 1950 avec un épisode sur les poétesses de la Beat Generation.

À écouter sur la plateforme AGORA, sur Itunes et Google Play.

Une coproduction du Théâtre de Quat'Sous et de UBU, compagnie de création


______________________________________
Critique disponible
            
Critique

Alexandre brûle


Crédit photo : Yanick Macdonald

Critique et public louent régulièrement le grand talent d’acteur d’Emmanuel Schwartz, lui qui recevait en 2017 un prix des critiques pour son interprétation de Tartuffe au TNM.

Son interprétation d’Alexandre le Grand dans Le tigre bleu de l’Euphrate ne vient que confirmer que l’acteur se classe dans une catégorie à part. Il brûle les planches du Théâtre de Quat’sous dans cette adaptation du texte de l’auteur français Laurent Gaudé. Denis Marleau, qui signait aussi l’adaptation du Tartuffe, offre à son unique interprète un plateau de choix.

« Qu’on scelle cette porte et me laisse en paix. J’ai un invité d’exception. » Ainsi Alexandre, grand conquérant et bâtisseur d’empires, chasse-t-il son entourage loin de sa couche où, il le sait, se terminera bientôt son existence. Mais Alexandre accueille la mort presque en amie, espérant qu’elle mettra un terme à cette faim inextinguible qui le transperce et le guide depuis sa naissance.

Pendant cette lente et douloureuse agonie, l’homme se remémore ses victoires, ses ennemis, ses combats et les visages qui ont marqué sa marche triomphante vers l’Asie. Schwartz donne corps au désir insatiable qui flambe en Alexandre, tout son être parcouru par une tension constante qui tantôt l’écrase au sol, tantôt le grandit. Avec lui, on est projeté toujours plus loin sur la route des conquêtes.

Le texte de Gaudé ne se veut pas un récit historique, mais sa poésie revisite à sa manière les grandes étapes de la vie du conquérant. On respire avec Alexandre les vents chauds et parfumés de Babylone, on entend les clameurs du combat, on voit fuir l’ennemi… Finement dirigé par Marleau, Schwartz déploie une véritable force d’évocation qui nous transporte bien au-delà des murs de toile et de la couche à laquelle est cloué le guerrier.

Sur les murs s’esquissent les paysages parcourus par Alexandre et son armée grâce à de subtiles projections de Stéphanie Jasmin. Leurs contours nous échappent constamment, comme la force vive file entre les doigts de plus en plus faibles de l’agonisant. Les mains de celui-ci agrippent, se crispent, se tendent ou s’échouent dans les draps au fil des réminiscences. Schwartz incarne dans son corps aussi bien que par sa voix tout ce qui se presse en Alexandre au moment de rencontrer la mort, le corps dévoré par une fièvre immense. Il fait de la figure mythique un homme, aussi bien le monstrueux tyran porté par l’ambition et la revanche que l’être sensible en proie au doute et en quête de repos.

Fiévreux, exalté ou déjà englué dans l’inéluctable froideur de la mort, Emmanuel Schwartz livre un combat remarquable. La présence vibrante de l’acteur et sa parole aux rythmes et phrasés modulés par le récit donnent chair non seulement au personnage, mais aussi à tous ceux qui croisent sa route, et même à la mort à qui il se confie aussi bien qu’il la défie.

Spectacle exigeant, Le tigre bleu de l’Euphrate fait brillamment résonner les mots de Gaudé et donne vie à un personnage plus grand que nature en le présentant tel qu’il est, humain, vulnérable, avec ses peines, ses regrets et sa peur de la mort, de l’oubli, face à une dernière conquête qu’il ne peut gagner.

29-04-2018


Quat'Sous
100, ave. des Pins Est
Billetterie : 514-845-7277

Facebook Twitter Instagram Youtube

Dates antérieures (entre autres)

Du 17 avril au 26 mai 2018 - Quat'Sous