De 2 à 5 ans

La première tétée, les premières odeurs, les premiers pas, les premiers mots, la première neige. Toutes ces premières fois ponctuent la dramaturgie éclatée de cette première fois au théâtre! Glouglou illustre les différentes étapes qui jalonnent, depuis la naissance, le développement des tout-petits comme autant de moments croqués sur le vif. Un spectacle intimiste, bercé par une musique enveloppante.

Une œuvre des plus audacieuses par sa forme novatrice, son contenu original et le très jeune auditoire auquel elle s’adresse!

C’est au cours des nombreuses représentations du spectacle des Petits orteils, qui suscite depuis 1991 l’enthousiasme d’un public de 4 à 8 ans, que le Théâtre de Quartier se découvre un intérêt pour un public encore plus jeune. Puis, l’exploration en ateliers révèle toutes sortes de situations d’une richesse inattendue. Et voilà qu’avec ce nouveau spectacle, la compagnie qui fêtera cette année son trentième anniversaire, poursuit son aventure conjuguant quotidien et poésie, humour et émotion pour un tout jeune public.

Durée de 45 minutes

Interprétation
Simone Chevalot
Jean-Sébastien Lavoie

Interprétation musicale
Femke Bergsma

Texte
Louis-Dominique Lavigne

Conception du spectacle et Mise en scène
Lise Gionet

Conception scénographique et lumière
Nicolas Descôteaux

Musique
Vincent Beaulne

Costumes
Nadia Bellefeuille

Accessoires
Alain Jenkins

Collaboration au mouvement
Hélène Blackburn

Une création du Théâtre de Quartier

Activité d'animation théâtrale
Atelier parents-enfants
La Mise en scène
Avec un artiste du Théâtre du Gros Mécano
les 3 et 9 octobre 2004, à 16h15
13$

Du 13 avril au 1er mai 2005
Billetterie : 288-7211

Glouglou
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche
jjjjjjjj       13
10h 14 10h 15 10h 16 11h 17
11h
19h30 19h30 13h 13h 19h30 15h 15h
18
jjjjjjjj 
  19
jjjjjjjj 
10h 20
jjjjjjjj 
10h 21
jjjjjjjj 
10h 22
jjjjjjjj 
10h 23
jjjjjjjj 
  24
jjjjjjjj 
 
  13h 13h 13h 15h 15h 15h
25
jjjjjjjj 
  26
jjjjjjjj 
10h 27
jjjjjjjj 
10h 28
jjjjjjjj 
10h 29
jjjjjjjj 
10h 30
jjjjjjjj 
  01
jjjjjjjj 
 
  13h 13h 13h 13h 15h 15h



Crédit photos: Nicolas Descôteaux

lire la critique de Magali Paquin (Québec - sept. 2004)

par David Lefebvre

Un jour je suis né. C’était la première fois…

Vous rappelez-vous de votre première fois? Celle du premier boire, du premier « maman », du premier bol de carottes pilées… Ces premières questions du pourquoi, du comment? Glouglou raconte ces premières fois, premières rencontres, premiers bisous.

L’espace scénique, dans ce genre de création, est fort important. Pour bien rejoindre le public, qui est très jeune, soit deux ans et plus, on se doit d’être tout près d’eux, de les regarder droit dans les yeux pour qu’ils se sentent touchés, intégrés dans l’action. La metteure en scène Lise Gionet et le Théâtre de Quartier ont donc débuté la création par cet espace. Puis s’est greffé la lumière, les sons, les gestes.

Les enfants et les parents s’assoient en demi-lune tout autour d’un rideau blanc, qui s’ouvrira et se fermera lors de la pièce. Puis apparaît la fée musicale, interprétée par Femke Bergsma, qui joue de deux flûtes différentes. C’est Fred (Jean-Sébastien Lavoie) qui se pointe le nez, ce petit garçon qui vient de naître et qui nous raconte ses premières fois. Il y a aussi sa maman, son papa et sa voisine (Simone Chevalot) qui arrivent comme ça, avec des coucous et des grognements. Le papa porte un chapeau avec des plumes vertes, la maman des talons hauts et un foulard rouge et la petite voisine un toutou style marsupilami… L’identification est donc simple et rapide. Leur jeu est d’une grande générosité et d’une belle disponibilité. Les costumes sont tout de blanc, soyeux, simples (pantalons et camisole) et complexes en même temps (corset, robes et crinoline). Le texte de Louis-Dominique Lavigne nous plonge dans l’univers de la petite enfance, tout au “je” et aux premières expériences, joyeuses comme malheureuses. La musique de Vincent Beaulne est d’une douceur et rappelle quelques mouvements de classique. Hélène Blackburn a collaboré à la mise en mouvement, particulièrement importante dans ce genre de spectacle ; parfois drôle, ou ludique, les enfants s’associent à eux quand Fred joue ou quand la voisine tente de monter sur le comptoir…

Courte pièce, elle captive les petits par sa réalité, sa proximité et son ton rigolo. La musique a une grande part dans la pièce et elle est magnifique, donnant même un thème au mot glouglou qui revient quelques fois, pour exprimer le boire, les gouttes d’eau dans la fenêtre ou le bain… Glouglou est donc une belle première expérience pour les enfants, qui en redemanderont…

17-04-2005